ACTUALITENEWS

La chambre des députés rejette la demande de mise en accusation de Jovenel Moïse

Après une séance marathon, des débats houleux autour d’une question du refus du président Gary Bodeau et des deux secrétaires de signer le procès verbal de la séance d’interpellation de l’ex Premier ministre Jack Guy Lafontant, constatant la nomination par celui-ci de 4 ministres en dehors de la procédure constitutionnelle, les députés ont fini par trancher.
Vers 4:40 du matin, l’Assemblée souveraine, à travers son vote, a procédé au rejet pur et simple de la motion de mise en accusation du chef de l’État pour crimes de haute trahison soutenue par une vingtaine de députés se réclamant de l’opposition depuis environ 5 mois.

Les votes sont ainsi répartis: 53 députés ont voté contre, 3 pour et 5 ont fait abstention. Un calcul qui parait surprenant puisque la motion a été soutenue par au moins 20 députés.

Soulignons que ce vote a été effectué après plus de 10 heures d’échanges et de tergiversations. Les accusateurs avaient refusé de procéder à la lecture de l’acte d’accusation sans la signature du procès verbal susmentionné. Choix motivé essentiellement par le fait qu’ils n’avaient reçu que 7 documents sur 33 exigés au bureau.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker