ACTUALITENEWS

Gary Bodeau se dit prêt à passer dans l’opposition, comme l’a fait son “allié sûr” Joseph Lambert.

24 heures après l’annonce du sénateur Joseph Lambert, d’autres parlementaires semblent vouloir emprunter la même voie, pour se rallier à l’opposition politique, face à Jovenel Moïse. Après l’élu du Sud-est, c’est au tour du député Gary Bodeau de faire une annonce similaire. Cependant le président de la Chambre basse nuance : « Si je n’arrive pas à trouver un accord avec le pouvoir en place, je suis prêt à rejoindre le sénateur Lambert dans sa décision ».

« Et si la décision est prise, je ne serai pas le seul dans cette démarche. Une soixantaine de députés alliés seront prêts eux aussi à suivre cette même voie », rassure l’élu de Delmas, qui participait ce mardi 20 août 2019 à l’émission « Ayiti Deba », sur radio Scoop FM, quelques heures après la participation sur Vision 2000, du sénateur Joseph Lambert.

Toutefois, Gary Bodeau affirme n’être pas prêt à investir les rues pour exiger le départ du président de la République. « Je suis prêt à faire une opposition plutôt constructive, qui peut sauver Haïti », a précisé le parlementaire du parti Bouclier.

Ces annonces de désolidarisation d’avec le pouvoir en place arrivent à moins de 24 heures d’une nouvelle reprise de la séance de mise en accusation du président de la République à la Chambre des députés prévue ce mercredi 21 août.

Après Sorel Jacinthe du département de la Grand-Anse, Joseph Lambert du Sud-est, Jovenel Moïse est sur le point de perdre d’autres alliés, dans un Parlement qui sera amputé d’une de ses branches, le deuxième lundi de janvier 2020.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker