ACTUALITENEWS

Deux personnes ont été tuées par balles, lundi dernier dans le cadre de ce conflit terrien.

La justice de la commune de l’Arcahaie a entendu, ce lundi 19 août, les cinq individus appréhendés, la semaine dernière, par la police dans le cadre du conflit terrain à Carriès.

Après les auditions, le juge de paix de la commune Henry Claude Louis-Jean a indiqué qu’il était incompétent au regard de la loi pour traiter le dossier. De ce fait, il avait annoncé qu’il acheminerait l’affaire au parquet de Port-au-Prince, cette semaine afin que les suites légales puissent y être données.

Des proches des victimes étaient massés devant le tribunal de paix et le commissariat de l’Arcahaie pour réclamer justice en leur faveur.

Ce conflit a contraint plusieurs habitants de Carriès à abandonner leurs maisons pour échapper à la fureur des bandits armés.

Parallèlement, un autre conflit terrien a fait deux blessés graves par balles et une maison incendiée samedi 17 août au niveau de la 7e section communale de Grand-Goâve. Arrivée sur les lieux en compagnie d’un juge de paix, la police a procédé à une arrestation grâce à la collaboration de la population.

Les autorités ont également confisqué un appareil de fabrication d’armes artisanales et des cameras de surveillance.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker